Traitement avec minoxidil et/ou finastéride

médicaments » Traitement avec minoxidil et/ou finastéride

Renouveler sa chevelure avec le traitement avec minoxidil et/ou finastéride

Avant la découverte de réels traitements aux problèmes de la perte de cheveux, les personnes qui en souffraient ne pouvaient utiliser que des produits cosmétiques tels que les shampoings ou autres soins capables d’apporter des améliorations. Ces produits ne sont pour la plupart du temps pas adaptés et n’offraient pas de résultats satisfaisants.
Le minoxidil et le finastéride étant respectivement utilisés pour traiter les problèmes l’hypertension artérielle et l’adénome de la prostate, ont aujourd’hui apporté des résultats tangibles par rapport au traitement de la calvitie.
Actuellement, ces ingrédients sont introduits dans la conception de divers produits contre la chute des cheveux comme Gerbiol, Alopexy et tant d’autres.

Présentation du Minoxidil et du finastéride

En principe, le minoxidil est un vasodilatateur.

Il est employé pour soigner les personnes qui souffrent de l’hypertension artérielle.

Une conséquence inattendue suite à ce traitement a suscité l’attention des spécialistes du domaine. La découverte est que le minoxidil augmente la pilosité.

Il est capable d’accélérer la poussée des poils dans tout le corps humain. Aujourd’hui, il est devenu un remède commercialisé sous diverses formes particulièrement en lotion.

Deux formes du produit sont disponibles sur le marché : le minoxidil 2 % et le minoxidil 5 %. Le minoxidil 2 % est plus ou moins dédiée aux femmes ; elle provoque moins d’effets indésirables. Quant au minoxidil 5 %, il s’adresse plus particulièrement aux hommes.

Les premiers malades qui ont suivi le traitement ont vu leurs poils en expansion y compris le cuir chevelu. Ce n’est que plus tard que les spécialistes vont diminuer la dose pour l’adapter à un usage pour cheveux. Ainsi, le traitement a finalement obtenu un brevet et une autorisation d’être commercialisé en tant que traitement capillaire en 1988.
Quant au finastéride, il était utilisé pour le traitement des problèmes de prostate. Ces utilisateurs ont eux aussi constaté que le médicament favorisait la pousse de cheveux dans des zones chauves. Pour les hommes entre 18 et 40 ans, le traitement n’a connu qu’un succès partiel du fait de son effet indésirable sur la sexualité. En effet, la libido a baissé chez certains de ces utilisateurs et des problèmes érectiles ont également été constatés chez d’autres.
Juste après les premières alertes, un cancer du sein est apparu chez une portion de patients ayant reçu le traitement. En Europe le lien entre le suivi de ce traitement particulier et les dégâts notés à la fin n’a pas pu être prouvé. Toutefois, une vigilance réelle vis-à-vis du finastéride est présente dans ce continent.

Le Minoxidil et le finastéride : leur usage

En début de traitement, le minoxidil peut provoquer une perte de cheveux massive chez certains patients. Il s’agit de la phase telogène : une période intermédiaire qui déclenche le début du renouveau des cheveux. L’effet contraire à celui recherché peut effectivement sembler bizarre, mais le patient devra comprendre que c’est une étape incontournable du traitement.
Cependant, cette phase ne dure qu’un laps de temps. Ensuite, elle cède la place à la régénération des cheveux de bien meilleure qualité. Au bout de 5 mois, la pousse capillaire sera plus prononcée et la chevelure devient plus danse. L’augmentation des poils dans tout le corps sera également notée.
Par contre, si le patient arrête le traitement, le constat est le suivant : l’effet du produit diminue petit à petit. C’est pourquoi certains patients font le choix de la lotion qu’ils utilisent de manière continuelle afin de garder le même niveau de pilosité en permanence.
Le minoxidil peut être appliqué sur les cheveux secs avec un dosage quotidien de 1 ml matin et soir. Aux environs de 1998, on découvre sur le marché une autre variante conçue à base de finastéride, elle s’appelle Propecia. Cette dernière, associée au finastéride, attaque l’impact de l’enzyme qui empêche la mutation de la testostérone En DHT.
Comme on la dit plus haut, le finastéride est employé pour traiter la prostate. Elle lutte contre l’apparition de tumeurs au niveau de l’organe génital masculin. Cependant, employés sur les cheveux, ses effets positifs sont rapidement visibles.
Il empêche la miniaturisation des tissus folliculaires que l’on constate chez les patients ayant un taux élevé de testostérone et de dihydrotestostérone dans les cheveux. Vu son efficacité, l’Afssaps a confirmé que la dose de 1 mg par jour doit être respectée.
L’augmentation de la dose n’a pratiquement aucun impact positif sur le résultat. Il est donc très important d’être assisté par un spécialiste pour qu’il puisse contrôler le traitement et son évolution. À noter que ce genre de produits peuvent engendrer divers effets en fonction des patients.
Le prolongement du traitement doit dépendre de l’impact qu’il a et de l’absence d’effets indésirables. Le finastéride est cependant déconseillé aux femmes en raison du dysfonctionnement hormonal qu’il peut provoquer chez eux.

אולי יעניין אתכם גם

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on email
Share on telegram

חדשות