Le romarin : cette plante spéciale

Alimentation » Le romarin : cette plante spéciale
Le romarin est une plante très capitale pour la santé. D’après son histoire, pour les grecs, cette plante constituait un symbole d’amitié et de souvenir. Elle leur permettait de pouvoir stimuler leur mémoire durant les examens. C’est quoi concrètement le romarin ? Quels sont ses bienfaits ? Quel est son usage ? Voilà autant de question qu’on peut se poser sur ce produit. Cet article est consacré à ces interrogations.

Les propriétés médicales, l’utilisation et la posologie du romarin

Histoire du romarin

Le romarin était une plante d’ores et déjà reconnue dans l’histoire ancienne. Les anciens lui rendait honneur. Qu’il s’agissait des fêtes, les funérailles et autres, le romarin était d’une grande utilité. Elle était utilisée aussi pour faire fuir les mauvais esprits et les cauchemars. Les égyptiens l’utilisaient pour fortifier les âmes des pharaons, pour cela il était posé dans la tombe des pharaons. D’après l’histoire également, la reine d’Hongrie avait été guérit de ses problèmes de rhumatisme chronique grâce à un remède qui était fait à base du romarin lors de ses 72ans. A d’autres endroits, le romarin était mélangé avec du vin rouge, ce qui permettait d’avoir une boisson fortifiante. L’huile fait spécialement à base du romarin servait de composant aromatique lors de la préparation des savons, des parfums et autres.

Les résultats de la recherche sur le romarin

Le romarin est indispensable à l’homme. Car pour la santé, elle nous permet de rendre meilleur la circulation sanguine, de bien digérer les aliments que nous prenons. C’est un médicament qui vient à bout l’insomnie, il lutte contre les infections de la peau. Comme vous l’aurez deviné, il prévient le rhume et également lutte contre le surmenage intellectuel. Autant de qualité que possède le romarin. Concernant son dosage par voie interne : comme tisane, il est conseillé de prendre 2g de feuilles séchées du romarin dans 150 ml d’eau chaude pendant une durée de 10mn à proportion de 3 ou 2 tasses le jour. Par voix externe elle est utilisée pour stimuler la circulation sanguine, et pour lutter contre le rhume. Grâce au romarin, il est également possible d’obtenir une lotion efficace. Pour cela il faut mélanger quelques gouttes d’huile provenant du romarin dans de l’alcool à 45%. Du romarin, on peut avoir différentes sortes d’huile. En autres nous avons l’huile du romarin à verbénone, l’huile à camphre et l’huile a cinéole. Essentiellement, l’huile à camphre nous permet d’équilibrer le système neuromusculaire. D’après une étude réalisée en 2009, le mélange d’huile du romarin et de lavande diminue la vitesse cardiaque chez les candidats qui composent à un examen. Ce qui permet à ces candidats de ne pas être stressé. Toutefois selon une autre étude, le fait d’appliquer sur le poignet l’huile de romarin accroit la sensation d’anxiété parmi les grands de 18 à 30ans.

Les précautions d’emploi, les effets indésirables du romarin

Le romarin ne vous présente aucun danger lorsque vous prenez la dose indiquée. Cependant il est recommandé de ne pas abuser de l’utilisation de son huile essentielle à cinéol, car cela peut vous créer des ennuis. Lorsque vous dépassez la dose normale vous pouvez avoir des ennuis de vomissements, ou des contractions violentes de vos muscles. La prise du romarin est quasiment déconseillée aux personnes souffrant d’une maladie du foie et aux enfants de moins de 12 ans. Afin de vous assurer que la dose est respectée, il est recommandé de voir un médecin lors de la préparation artisanale des décoctions. Eu égard à tous ses bienfaits, le romarin est indispensable à l’homme. Non seulement, il lutte contre les infections, il rend plus rapide la pousse des cheveux et lutte également contre les affectations de la peau.

Effets secondaires

Lorsque vous prenez une quantité énorme d’huile du romarin, cela peut entrainer des dommages de vos reins, ainsi que des réactions allergiques. Le romarin : les interactions
  • Avec des suppléments ou avec des plantes
Le romarin peut accroitre chez les personnes qui consomment les plantes possédant les mêmes critères que le gingembre et autres le risque de contusion et d’hémorragies.
  • Avec les médicaments
Pour ceux qui prennent de l’aspirine le romarin pourrait accroitre le risque d’hémorragie et de contusion. En effet, le romarin referme du salicylate. Cet dernier est un composé chimique très semblable à l’aspirine. Notre avis sur le romarin En dehors de tous ses bienfaits il est aussi à noter que le romarin perfectionne la concentration. Toutefois pour connaitre le bon dosage après la préparation artisanale des décoctions du romarin, il est conseillé de prendre en considération l’avis d’un médecin.

אולי יעניין אתכם גם

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on email
Share on telegram

חדשות